E.H.P.A.D. 
St Jaques et St Christophe

14220 Cesny-Bois-Halbout

Tél : 02 31 78 31 68
Fax : 02 31 78 08 49


image

 

Histoire de L'EHPAD St Jacques et St Christophe - Cesny Bois Halbout Calvados

 

Au XIIème siècle, il existait au Bois Halbout une chapelle sous le vocable de Saint Christophe du Bois.

Vers 1165, un Seigneur de la motte de Cesny, qui s’appelait alors Ciesny en Cinglais : Robert FITZ ERNEIZ TESSON qui appartenait à la branche cadette des TESSON et qui possédait Fontenay, la région de Laize la Ville, une partie de Thury et d’autres domaines de la région décida de fonder ici un hospice pour les lépreux.

Il dota l’établissement de revenus destinés à l’entretien de deux religieux et douze lépreux. Ces lépreux devaient être recrutés dans les 17 paroisses de Cinglais dont Cesny. L’administration en fut confiée dès son origine aux moines de l’ordre de l’Abbaye du Val à Saint-Omer.

En 1415, c’est l’époque de la seconde invasion anglaise. Les monastères de la région (dont celui du Val) sont pillés et saccagés.

En 1450, les Anglais, expulsés de France, les moines de l’Abbaye du Val rentrèrent dans leur monastère et rendirent à l’administration de la léproserie de Bois-Halbout sa forme régulière.

A la fin du XVIe siècle, on change un peu l’orientation de la maison. Plus question d’en faire uniquement une léproserie, puisqu’une statistique de 1577 ne mentionne plus qu’un seul lépreux.

En 1672, LOUIS XIV décide une fois pour toute de supprimer toutes les léproseries et de transformer leurs revenus en pensions pour vieux officiers. Cet ordre, dit de Saint Lazare, reçoit donc les biens de Bois Halbout.

En 1695, l’Hospice se substitue à la léproserie et recommence à fonctionner normalement avec une administration laïque venue de l’Abbaye du Val et sous le contrôle du Marquis d’Harcourt.

Monsieur le Marquis d’Harcourt, avec l’appui de Monseigneur de Desmond, Evêque de Bayeux, obtint l’annulation de cette confiscation le 16 octobre 1697.

Les administrations de l’époque convinrent de substituer aux 12 lépreux de la fondation, « 12 vieilles gens invalides et non mariés pour être nourris et gouvernés de la même manière que les précédents ». Le sauvetage fut assez bien réussi et fonctionna de la sorte jusqu’à la révolution qui fit table rase de tous les ordres religieux et confisqua leurs biens. L’Abbaye du Val subit le sort de tant d’autres : les religieux furent dispersés et elle devint la propriété de particuliers.

Pendant la Révolution, l’administration de l’Hospice fut assurée par l’autorité municipale d’Harcourt.

L’Hôpital du Bois Halbout, comme les autres établissements publics, resta propriété de l’Etat.

En 1799, en vertu d’une nouvelle législation sur les Hospices fut créé un Conseil d’administration tel qu’il fonctionne actuellement, à peu de choses près.
C’était à cette époque, une institution purement laïque.
Elle est redevenue religieuse en 1808 avec la venue des sœurs de Mortagne. Elles furent relayées en 1851 par les sœurs de la Miséricorde qui ont été rappelées en 1985 par la communauté.

Des bâtiments de l’époque, seul subsiste la petite chapelle que nous pouvons toujours admirer.

A partir de 1815, grâce à de nombreux dons et legs, l’Hospice fit exécuter des travaux et des agrandissements considérables : une maison et une grange construite à la ferme, un étage fut ajouté à la maison des pauvres dont le nombre put être doublé.

En 1976, le nouveau pavillon qui porte le nom de Maurice MAILLY, ancien maire de Cesny-Bois-Halbout, fut mis en service. Ce fut le point de départ de la rénovation et des phases d’humanisation.

Puis, après une longue période d’étude et de concertation, des perspectives budgétaires favorables permirent d’entreprendre une seconde tranche de travaux dans le bâtiment central qui fut inauguré en 1983.

Restait la rénovation d’un bâtiment à vocation agricole, lequel avait été transformé, grâce à un don important, en chambres d’hébergement, il y a une soixantaine d’années.

Après différentes études ce bâtiment fut restauré et remis en service en 1989.

La construction restructration du nouvel E.H.P.A.D. s'est terminée le 20 novembre 2013 : la partie restructuration a ouvert ses portes le 17 février 2014. 

 
 
image

 © Copyright 2017 EHPAD ST JACQUES ET ST CHRISTOPHE Tous Droits Réservés
plan du site
Devis site Internet