E.H.P.A.D. 
St Jaques et St Christophe

14220 Cesny-Bois-Halbout

Tél : 02 31 78 31 68
Fax : 02 31 78 08 49


image

LA FERME THERAPEUTIQUE

 

La zoothérapie est une thérapie qui utilise la proximité d'un animal domestique ou de compagnie, auprès d'un humain souffrant de troubles, physiques, psychiques ou sociaux pour réduire le stressou les conséquences d'un traitement médical ou des problèmes post-opératoires.

En France, l'association française d'information et de recherche sur l'animal de compagnie (AFIRAC) a été créée en 1976 avec pour objectif d'étudier le phénomène social que constitue la cohabitation entre l'animal familier et l'homme et de répondre aux questions suscitées par cette vie en commun. Elle a été présidée par le docteur vétérinaire Ange Condoret, le Professeur Hubert Montagner chercheur à l'Inserm, et depuis 2001 le docteur Didier Vernay, neurologue au CHU de Clermont-Ferrand. La Fédération internationale de thérapie et de relation d’aide par la médiation[] réunit des professionnels et des associations de la santé en vue de proposer une assistance par la médiation animale aux personnes en mal être au sens large. La Fédération vise à garantir la qualité de ce type de thérapie au niveau européen et a été reconnu en tant qu'ONGI au sein du Conseil de l'Europe en 2007. Elle est à ce jour le seul organisme à avoir obtenu une reconnaissance supra étatique.

Dans la cadre de l’EHPAD, l’effet positif des animaux sur le comportement des résidents n’est plus à prouver : de nombreuses sorties à la ferme, dans une chèvrerie et la présence même de chats ou chiens dans la maison de retraite ont déjà démontré tous leurs bienfaits.

 

 

Le projet de la ferme pédagogique se base sur un principe essentiel : le soigné (les personnes âgées) devient le soignant (auprès des animaux) et peut ainsi reprendre ce qu’il croit parfois avoir perdu : son utilité auprès de quelqu’un qui a besoin de lui.

 

Le résident devient responsable d’un animal ; libre à lui de choisir son animal de prédilection parmi ceux qui sont présents (chèvres naines et poules de différentes races). St Exupéry exprimait déjà cette relation entre une personne et l’objet de son soin : c’est un partage social. Le résident ne se sent pas jugé par l’animal et deviendra moins apathique. L’expression va ainsi se libérer, la curiosité et la transmission tout autant : dans le cadre d’échanges intergénérationnels, le résident reprend sa place de « celui qui sait » et va pouvoir apprendre à l’enfant les soins à dispenser, lui parler éventuellement de son ancien  métier …

Le maitre mot de ce projet reste l’ouverture : de soi-même, vers les autres résidents, vers les agents et les familles, vers l’extérieur (Résidence Saint Jacques et Ecoles). L’animal devient ainsi le médiateur entre les personnes âgées et tous les autres acteurs. Les effets sociaux et médicaux (apaisement des troubles de comportement, diminution des syndromes dépressifs, lutte contre les errances, travail sur la mémoire avec la dénomination du matériel, des animaux…) sont autant d’arguments qui nous ont encouragé à développer cette activité thérapeutique. Bien évidemment, étant situés dans un milieu rural, de nombreux résidents avaient des animaux (de compagnie et de ferme) à leur domicile.

image

 © Copyright 2017 EHPAD ST JACQUES ET ST CHRISTOPHE Tous Droits Réservés
plan du site
Devis site Internet